9782070451500fs

Sylvain Tesson

289 pages

 

Résumé :

 «Assez tôt, j’ai compris que je n’allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m’installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie. J’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal. Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché de vivre dans la lenteur et la simplicité. Je crois y être parvenu. Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à l'existence. Et si la liberté consistait à posséder le temps ? Et si la richesse revenait à disposer de solitude, d'espace et de silence - toutes choses dont manqueront les générations futures ? Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu.»

Mon avis :

Dans l'attente du Cold Winter Challenge, il me fallait une petite douceur d'hiver et le moins qu'on puisse dire c'est que je n'ai pas été déçue.
Ce livre c'est un peu un bon petit gâteau, une partie de la maison qu'on emporte avec nous jusque dans les transports. Plus je lisais ce livre et plus je me sentais bien, loin du bruit et du tumulte extérieur. Loin de l'agitation que nous procurent parfois nos vies.
Bien sûr ce livre ce n'est pas seulement un petit moment de plaisir c'est aussi beaucoup de réflexion sur notre système, notre mode de vie. C'est prendre conscience que changer de mode de vie c'est dur, froid et que vivre en ermite est une philosophie de vie.
Plus on avance dans la lecture et plus on doute. Sylvain Tesson nous offre également beaucoup de moments de ses lectures, des citations qui s'intègrent très bien dans le roman.

De cette lecture on en sort différent, par forcément apaisé mais réfléchissant sur nous et sur la difficulté de vivre isolé, dans le froid. Plus le livre se termine et plus l'auteur nous ramène à notre réalité. Tout en douceur, un livre que je conseille vivement à tous les amoureux de la nature, du froid et du calme de se retrouver.